Vivipare, ovipare et ovovivipare : Quelles différences chez ces animaux ? 

Bien que ces trois noms se ressemblent, les vivipares, les ovipares et les ovovivipares sont trois catégories d’animaux différents. Eh bien, ces animaux se différencient simplement par leurs modes de reproduction. Découvrez comment ?

Ovipare 

Les Ovipares sont les espèces animales dont la femelle pond des œufs, que ceux-ci soient fécondés ou non. Pendant la période d'incubation,  ces œufs assurent leur  propre développement, sans alimentation extérieure par un autre organisme. Toutefois, il faut noter qu'il existe deux types de fécondation de l'œuf à savoir : la fécondation interne et la fécondation externe. On parle de la fécondation interne lorsque l’union des cellules reproductrices se fait dans l’appareil reproducteur femelle. Par ailleurs, la fécondation est dite externe lorsqu'elle implique l’absence de protection des petits. Les  poissons, les amphibiens, les insectes, les oiseaux et de nombreux reptiles sont des ovipares.

Vivipare

Comme chez les êtres humains, la reproduction chez les vivipares se fait par un mécanisme interne. Après la fécondation, l'embryon se développe à l’intérieur du ventre de la femelle jusqu'à la naissance. Cette période est appelée la gestation. Pendant cette période qui peut être courte ou longue, les éléments nutritifs nécessaires pour le développement de l'embryon sont apportés par l’organisme porteur de ce dernier. La période de la gestion est de 2 semaines chez l'opossum commun, alors que chez l’éléphant, elle peut durer jusqu’à 22 mois. Tous les mammifères ainsi que l’être humain  sont des vivipares, à l'exception des protothériens qui sont ovipares.

Ovovivipare 

Les animaux ovovivipare, comme le nom l'indique, est un mélange des deux types précédents des animaux. La différence avec les ovovivipare, c'est qu'ils pondent les œufs, mais il les conserve dans ses voies génitales jusqu’à leur éclosion. Aussi, la fécondation des œufs est toujours interne chez les ovovivipares, et donc se développent dans le corps de la mère. Comme chez les ovipares, l'œuf assure sa propre nutrition jusqu'à l'éclosion. À titre illustratif, la vipère, le boa sont des ovovivipares.

A lire :   Qu'est-ce que l'équithérapie? Quel est le principe ?